« À partir d’aujourd’hui, nous élargissons notre test du nombre de likes privé à l’échelle mondiale. Si vous êtes dans le test, vous ne verrez plus le nombre total de J’aime et de vues sur les photos et vidéos publiées sur votre fil, sauf si elles sont les vôtres ».   C’était annoncé lors du dernier F8, la conférence annuelle de facebook à destination des développeurs, start-up et entrepreneurs tenue les 30 avril et 1er mai à San José en Californie. Aujourd’hui, le groupe facebook passe à l’acte.   Désormais, le nombre de likes sera progressivement caché pour les publication instagram. Les utilisateurs ne verront plus que leurs propres likes.   Ce test sera déployé dans le monde entier. Aujourd’hui c’est opérationnel en Australie, au Brésil, au Canada, en Irlande, en Italie, au Japon ainsi que dans d’autres pays

Une décision, dans le cadre d’une stratégie

Lors de la dernière conférence F8, le ton a été annoncé avec un package de modifications sur le plan stratégique pour les plateformes sociales du groupe (facebook, Messenger, instagram et WhatsApp). Le focus portait sur l’utilisateur. Il est désormais placé au centre de tous les intérêts. Particulièrement concernant le respect des données personnelles (scandales obligent), exprimé par Mark Zuckerberg en mettant en avant cette promesse : « the future is private ».   Les trois plateformes (facebook, Instagram et messenger) seront pensées pour offrir des solutions différentes mais complémentaires aux utilisateurs. Se connecter aux communautés est possible à travers facebook. Créer et s’exprimer à travers instagram. Se connecter et communiquer avec des personnes proches sera le rôle dédié à messenger.

Les conséquences pour les utilisateurs Instagram

La décision de masquer les like permettra logiquement de libérer les utilisateurs classiques. Ils seront incités à créer et publier plus de contenu sans se soucier du retour de la communauté, ni chercher à se comparer avec d’autres utilisateurs. Ceci pourrait juste être problématique pour la communauté des influenceurs sur instagram, qui pourraient être pénalisés par cette décision.  Ils ont pris l’habitude de mettre en avant les statistiques et les performances publiques de leurs profils pour démarcher des partenaires ou des agences de communication. Ce changement les incitera à être un peu plus créatifs dans l’offre qu’ils proposent aux agences et aux annonceurs.